Aide-mémoire pour les autorités communales vaudoises

Auteur: Christelle Luisier Brodard, Fonction: Cheffe du Département des institutions et du territoire

Mot de la Conseillère d'Etat

Mesdames, Messieurs les élus communaux,

J’ai le plaisir de vous présenter cette nouvelle édition de l’aide-mémoire pour les communes.

A l’aube de cette nouvelle législature et après des élections communales qui ont vu nombre de Municipalités et de Conseils renouvelés, le canton apporte avec ce guide un appui logistique aux communes, persuadé que les deux niveaux institutionnels doivent étroitement collaborer dans l’intérêt de toute la société vaudoise.

Cet aide-mémoire pour les communes doit faciliter les tâches au quotidien des Municipalités, mais aussi des administrations communales qui donnent de leur temps au service de nos concitoyens et font vivre notre démocratie directe, que beaucoup de pays nous envient. Rien ne remplace le contact direct entre les élus communaux et notre société.  Mon expérience politique m’a montré que le travail proche de nos administrés est le meilleur moyen de résoudre les difficultés que ceux-ci peuvent rencontrer.

Notre société se modernise, se complexifie, avec des règlements et un cadre légal de plus en plus précis, émanant d’instances cantonales et fédérales, voire supranationales. S’ajoute la numérisation croissante de la société qui demande aux élus une adaptation constante aux moyens modernes de communication. On attend des élus communaux des compétences à la fois généralistes et pointues dans des domaines très divers.

Aménagement du territoire, épuration des eaux, maintien de la sécurité, gestion des infrastructures publiques ou encore administration des forêts communales ; les domaines d’activités sont extrêmement vastes et demandent à chaque fois une connaissance des textes qui définissent les rôles les compétences les responsabilités de chacun. C’est un engagement exigeant pour des citoyens qui ont fait le choix d’œuvrer pour le bien de leur communauté, dont il faut rappeler qu’il s’agit le plus souvent d’un engagement de milice.

Le canton doit soutenir ces élus dans l’exercice de leurs fonctions et apporter ses compétences au profit des communes. Je crois au dialogue fécond empreint de respect et de confiance entre les deux niveaux institutionnels. L’Etat et les communes n’ont pas d’autres possibilités que de travailler ensemble, dans le respect du cadre légal et de leurs compétences spécifiques.

Le présent vade-mecum participe à ce travail de soutien. Il recense les principaux thèmes occupant le quotidien d’un Conseil, d’une Municipalité ou d’une administration communale, et apporte des explications aux nouveaux élus comme aux plus expérimentés. Nous avons voulu que ce guide soit le plus didactique possible. S’il n’a pas vocation de répondre à toutes les questions relevant de la gestion d’une commune, il fournit les adresses des services et spécialistes de l’administration cantonale qui ont la compétence de répondre aux questions et trouver des solutions.

Cette version de cet ouvrage est entièrement numérique. Cela nous permettra de mettre à jour régulièrement les informations qui s’y trouvent en fonction des modifications légales qui interviennent. Nous espérons que ce guide atteigne son but, qui est de faciliter le travail des autorités communales.

Dans notre canton, l’Etat n’est fort que si les communes le sont également. Les autorités politiques de proximité sont les garantes de la vivacité de notre démocratie directe et les garantes du bon fonctionnement de nos institutions. C’est dans les communes que les citoyens ont un contact direct que concret avec l’administration et les politiques publiques. C’est dans les communes que se façonne la qualité de vie des Vaudoises et des Vaudois.

Je vous remercie sincèrement pour votre engagement en faveur de la collectivité.

Christelle Luisier Brodard, Conseillère d'Etat